Apprenez le vélo trial sur TrashZen: toutes les techniques de VTT trial expliquées en photo et en vidéos.
Les tutoriels • A propos • Nous contacter • Notice légale


TrashZen en Francais TrashZen in English


 
TribalZine

RushWay trials mechanics


Monter
en appui sur la roue avant


Lorsque l'obstacle sur lequel vous souhaitez grimper se trouve hors de portée d'un simple saut latéral ou d'une transition en roue arrière pure, une alternative originale consiste à poser la roue avant en premier pour prendre appui sur l'obstacle et y placer ensuite la roue arrière.

trials riding tutorials Benito Ros plante la roue avant en amont.

Cette technique qui revient à "planter" la roue avant sur le haut de l'obstacle permet au pilote d'aller chercher l'obstacle plus loin en ayant à sauter moins haut et moins loin que dans le cas d'une réception en roue arrière.

Le planter de roue avant permet de mieux contrôler vos appuis et la position finale du vélo sur l'obstacle, surtout dans les sections naturelles difficiles où envoyer un saut latéral au maximum de vos capacités (en jouant le tout pour le tout) risque de vous coûter cher en points de pénalités.

Cette technique est vraiment une extension du coup de pédale en réception sur la roue avant, mais avec une impulsion plus prononcée vers le haut, comme pour le saut latéral en réception sur l'avant.


Comment démarrer

trials riding tutorials Sur le point de planter la roue avant.

trials riding tutorials Abel Mustieles en fin d'extention.

Pour débuter, positionnez-vous à environ une longueur de vélo de l'obstacle et cabrez le vélo en roue arrière. Recentrez-vous sur le vélo en descendant vos épaules à hauteur du guidon, puis laissez-vous basculer vers l'avant en comprimant davantage le pneu arrière, prêt à bondir juste avant de donner le coup de pédale.

Tandis que vous partez en extension en appui sur votre pédale d'appel, servez-vous du guidon pour vous hisser vers le haut et augmenter votre élan corporel vertical. Le but est d'accélérer vos épaules et vos hanches en un seul mouvement qui doit se terminer par le coup de pédale au moment où vous relâchez le frein arrière.

En fin d'extension, vous devez avoir les épaules au-dessus du guidon, l'abdomen au-dessus de la potence tandis que la roue avant s'est légèrement relevée. Dès que la roue arrière décolle, visez le haut de l'obstacle avec la roue avant.


Bien prendre appui sur l'avant

trials riding tutorials En pleine extention, Kenny Belaey vise déjà l'obstacle.

trials riding tutorials Debutez avec les deux roues a plat.

Alors que la roue avant atteint sa cible, bloquez le frein et faites basculer le vélo en appui sur le pneu avant. Utilisez votre élan pour transférer votre masse au-dessus de cet appui en vous regroupant au-dessus de la potence, les genoux rentrés sous le guidon.

Une fois les épaules bien au-dessus de l'obstacle, relâchez progressivement le frein avant et poursuivez le mouvement sur votre élan. Étendez les bras afin de pousser le vélo davantage sur l'obstacle et assurer que la roue arrière y prenne appui à son tour.

Vous devez finir avec les bras tendus, soit en équilibre sur la roue arrière après avoir effectué un transfert d'appuis, soit avec les deux roues reposant sur l'obstacle.

trials riding tutorials Vincent Hermance fait basculer le vélo sur la roue avant.


En atterrissant d'abord sur la roue avant depuis une position cabrée, vous aurez à sauter beaucoup moins haut que si vous deviez emmener la roue arrière jusqu'à l'obstacle d'un seul coup de pédale. Comparativement, l'effort à fournir est moindre, ce qui rend cette technique très intéressante même si elle est moins évidente à maîtriser qu'une transition classique en roue arrière.

En visant l'obstacle avec la roue avant (lorsque vous basculez vers l'avant, regroupé derrière le guidon), vous pourrez choisir votre appui avec plus de précision (moins de distance à parcourir qu'en roue arrière) pour assurer une bonne adhérence au niveau de la roue avant.

Une fois en appui sur l'obstacle, vous pourrez contrôler l'effet de bascule du vélo à l'aide des bras, en les fléchissant plus ou moins pour laisser monter votre centre de gravité au-dessus de la roue avant. Pour bien réussir ce mouvement, il est important d'avoir assez d'élan vers le haut, comme si vous souhaitiez plonger par-dessus le guidon. Il faut donc bien vous recroqueviller avant l'extension.



Cliquez sur une image et utilisez la molette de la souris pour animer le mouvement.

Jetez-vous en avant pour chercher l'appui

mountain biking and biketrial skills
1° Recentrez-vous sur le vélo en faisant tomber votre bassin d'un coup pour comprimer davantage le pneu arrière avant de bondir.

mountain biking and biketrial skills
2° Tandis que vous partez en extension en appui sur votre pédale d'appel, servez-vous du guidon pour vous hisser vers le haut.

mountain biking and biketrial skills
3° En fin d'extension, vous devez avoir l'abdomen au-dessus de la potence. La roue arrière décolle, visez le haut de l'obstacle avec la roue avant.

mountain biking and biketrial skills
4° La roue avant atteint sa cible, bloquez le frein et faites basculer le vélo en appui sur le pneu avant. Rentrez les genoux sous le guidon.

mountain biking and biketrial skills
5° Une fois les épaules au-dessus de l'obstacle, relâchez le frein avant et poursuivez le mouvement sur votre élan.

mountain biking and biketrial skills
6° Repoussez le vélo devant vous pour executer un transfert d'appuis rapide et finir avec les bras tendus, en équilibre sur la roue arrière.


Biketrial video Visionnez cette technique au ralenti Biketrial video


Éviter le blocage mental

trials riding tutorials Vincent Hermance fléchit les bras pour mieux plonger.

trials riding tutorials Kenny Belaey se regroupe sur l'avant.

Une des difficultés majeures de cette technique vient du blocage mental lié à la peur de manquer l'obstacle, en atterrissant trop court sur la roue avant au risque d'arriver la tête la première. Effectivement, les chutes qui peuvent en découler ont de quoi faire peur.

Même si cela paraît contre-intuitif, afin d'optimiser votre coup de pédale et votre saut, n'hésitez pas à abaisser la roue avant en dessous du rebord supérieur de l'obstacle.

Vous n'aurez qu'à relever cette dernière au moment de terminer votre extension sur le coup de pédale. Au début, il est plus facile et plus sûr de s'entraîner en partant d'une position de surplace, face à une marche ou à un trottoir par exemple.

Vous aurez plus de temps pour vous préparer et vous n'aurez qu'à vous concentrer sur l'impulsion nécessaire à votre élan corporel. Cela vous permet de brûler l'étape d'équilibre sur l'arrière, la roue avant est déjà abaissée et vous pourrez même prendre appui dessus avec les bras lors de l'impulsion.

Contrôler l'effet de bascule à l'aide des bras

trials riding tutorials Nicolas Vuillermot fléchit les bras pour se recentrer sur l'obstacle.

Plus l'obstacle en face de vous est haut, plus vous devrez tirer pour faire monter le vélo et le ramener sous votre torse (en repliant les bras pour vous recevoir sur la roue avant). En fléchissant les bras lors de l'atterrissage, vous pourrez garder votre inertie et plonger par dessus le guidon pour mieux contrôler l'effet de bascule du vélo.

Au contraire, si vous gardez vos bras tendus, vous aurez plus de mal à poursuivre le mouvement, votre buste étant stoppé au niveau de la potence. En abaissant le torse par dessus la potence (bras et genoux fléchis), vous serez aussi mieux à même de résister à l'impact de la réception, et il sera aussi plus facile de repousser le vélo devant lors d'un transfert d'appuis.


Prendre de l'élan

trials riding tutorials Marc Caisso se recentre au dessus de la roue avant.

trials riding tutorials Andrei Burton vise son point de réception.

Même sur une distance très courte, vous pouvez enchaîner deux coups de pédale ou accélérer sur un pédalage sauté afin d'accompagner avec plus d'élan vos transferts de masse sur la roue avant.

Il vous faudra d'abord bien repérer vos distances par rapport à la technique que vous aurez acquise, que ce soit avec un départ à l'arrêt sur la roue arrière ou avec les deux roues au sol.

Le pédalage sauté aussi bien que deux coups de pédale successifs vous permettra d'arriver avec plus de vitesse sur votre dernier appui en roue arrière, même si la prise d'élan n'est pas continue (par exemple, avec un franchissement en roue arrière lors du premier coup de pédale).

Cela vous permettra de planter la roue avant avec plus d'élan que si vous vous arrêtiez au plus près de l'obstacle sur un point d'appui réduit. Il sera d'autant plus facile d'envoyer les épaules en avant que vous serez déjà en mouvement, vous n'aurez ensuite aucun mal à faire basculer le vélo sur sa roue avant pour effectuer un transfert d'appuis.

Si votre prise d'élan le permet, essayez d'abord avec un pédalage sauté le plus souple possible, en insistant plus sur votre remontée après l'atterrissage, lors du deuxième coup de pédale. Une fois que vous avez assimilé cette approche, essayez avec une prise d'élan sur deux coups de pédale successifs plutôt qu'un pédalage sauté.

Cette approche est plus difficile, mais aussi plus versatile, car elle vous permet de prendre de l'élan sur des appuis très réduits en arrivant au plus près de l'obstacle lorsque le terrain ne permet pas de rouler de façon continue.


Prise d'élan par coups de pédale successifs

trials riding tutorials Vincent Hermance s'echauffe.

trials riding tutorials Rémy D. envoit un premier rebond d'élan.

Prenez vos repères pour envoyer une première transition sur la roue arrière et atterrir très cabré, à environ une longueur de vélo de l'obstacle.

À l'atterrissage, laissez le vélo basculer naturellement en avant tout en restant bien souple. Tandis que la roue avant s'abaisse, regroupez-vous avec les épaules assez basses derrière le cintre, fléchissant les jambes et les chevilles pour mieux repartir sur le second coup de pédale.

Repartez en extension verticale, en vous élançant le plus haut possible en appui sur votre pédale d'appel. Cette impulsion verticale associée à votre élan horizontal doit amener vos épaules au-dessus du cintre, avec l'abdomen au-dessus de la potence, bras tendus vers le bas.

En fin d'extension, fléchissez les bras et les jambes pour décoller le vélo en cherchant activement à planter la roue avant sur le rebord supérieur de l'obstacle. Dès que la roue avant touche, rentrez les genoux sous le guidon afin d'avancer votre torse au-dessus de l'obstacle.

Avec les épaules positionnées au-delà du cintre, il est facile de faire basculer le vélo sur votre élan. Lorsque vous êtes totalement en appui sur la roue avant, vous pouvez relâcher progressivement le frein avant pour amener la roue arrière sur l'obstacle.

Si vous n'avez pas la place pour les deux roues, effectuez un transfert d'appuis pour arriver directement en roue arrière.



Cliquez sur une image et utilisez la molette de la souris pour animer le mouvement.

Prise d'élan par coups de pédale successifs

trials riding tutorials
1° Envoyez une première transition sur la roue arrière pour atterrir très cabré, à environ une longueur de vélo de l'obstacle.

trials riding tutorials
2° Laissez le vélo basculer naturellement en avant tout en restant bien souple. Regroupez-vous assez bas pour mieux bondir.

trials riding tutorials
3° Repartez en extension verticale, en cherchant activement à planter la roue avant sur le rebord supérieur de l'obstacle.

trials riding tutorials
4° Une fois en appui sur la roue avant, regroupez les genoux sous le cintre et faites basculer le vélo sur votre élan (ensuite, transfert d'appuis).


Biketrial video Visionnez cette technique au ralenti Biketrial video


Planter la roue avant avec un pédalage sauté

trials riding tutorials Vincent Hermance se recentre sur la roue avant pour faire basculer le velo.

trials riding tutorials Vincent Hermance garde le torse en avant durant le décollage.

Prenez vos repères pour envoyer un pédalage sauté tout en visant le haut de l'obstacle avec votre roue avant. À environ une longueur de vélo de l'obstacle, alors que vous cabrez le vélo, visez activement le haut de l'obstacle avec la roue avant, comme si vous alliez rouler par-dessus. Restez souple et fléchissez les jambes avant l'impulsion.

Accélérez sur votre pédale d'appel pour finir avec une impulsion verticale, comme pour envoyer vos hanches et vos épaules par-dessus l'obstacle.

En fin d'extension, emportez le vélo avec vous pour aller planter le pneu avant sur l'obstacle, frein bloqué. N'essayez pas de tirer le vélo en roue arrière (comme pour un bunny hop) mais penchez plutôt votre torse en avant, au-delà du cintre afin de faire basculer le vélo sur votre élan. Rentrez les genoux sous le guidon afin d'avancer votre torse au-dessus de l'obstacle.

trials riding tutorials Janos Boudet se rapproche du cintre.

Lorsque vous êtes totalement en appui sur la roue avant, avec la roue arrière bien levée, relâchez soudainement le frein avant en poussant sur les bras (et en relevant le torse) pour effectuer un transfert d'appuis et assurer votre roue arrière sur l'obstacle.

Plutôt que de vous concentrer sur la roue arrière, concentrez-vous sur votre transfert de masse au-dessus de la roue avant, quitte à vous élancer très en avant alors que vous n'avez pas encore planté le pneu sur le coin supérieur de l'obstacle.

C'est une façon très différente de terminer le mouvement, si l'on compare cette technique au pédalage sauté classique où l'on cherche à amener la roue arrière directement sur l'obstacle.



Cliquez sur une image et utilisez la molette de la souris pour animer le mouvement.

Planter la roue avant avec un pédalage sauté

trials riding tutorials
1° Prenez vos repères pour envoyer un pédalage sauté tout en visant le haut de l'obstacle avec votre roue avant.

trials riding tutorials
2° À environ une longueur de vélo de l'obstacle, visez activement le haut de l'obstacle avec la roue avant comme pour rouler par-dessus.

trials riding tutorials
3° Accélérez sur votre pédale d'appel pour finir avec une impulsion verticale, pour envoyer vos hanches et vos épaules par-dessus l'obstacle.

trials riding tutorials
4° En appui sur la roue avant, rentrez les genoux sous le guidon et faites basculer le vélo sur votre élan pour enchaîner sur un transfert d'appuis.


Biketrial video Visionnez cette technique au ralenti Biketrial video


Ramener le vélo sur l'obstacle

trials riding tutorials Benito Ros sur le point de relâcher le frein avant.

trials riding tutorials Janos Boudet sur le point de faire un transfert d'appuis.

Le deuxième coup de pédale en extension vers le haut est nécessaire pour aller chercher le haut de l'obstacle avec la roue avant. N'abaissez pas trop la roue avant sur ce deuxième coup de pédale car vous risquez d'avoir du mal à la relever à temps pour bien la positionner. Au contraire, essayez de vous ramasser derrière le cintre en gardant le vélo assez cabré, pour ensuite bondir vers le haut en frôlant le cintre avec votre torse.

La prise d'élan sera plus facile sur un pédalage sauté, car vous contrôlerez mieux votre approche et votre impulsion de départ, mais faire ensuite basculer le vélo en l'air pour planter la roue avant sur l'obstacle est moins évident.

Dans les deux cas, vous devez forcer le pneu avant sur le rebord supérieur de l'obstacle avant de pousser sur le cintre pour faire complètement basculer le vélo en avant. Avec beaucoup d'entraînement, certains pros sont capables de viser une poutrelle, une rambarde ou encore une section de poteau pour enchaîner avec une transition sur la roue arrière.


S'habituer au mouvement

trials riding tutorials Rémy D. bascule le vélo sur sa roue avant.

Afin d'acquérir les bons gestes et prendre confiance en cette technique très utile, commencez sur des obstacles que vous êtes capables "d'enrouler" facilement, par exemple à une hauteur de roue. Avant d'essayer de face, exercez-vous en approchant l'obstacle à un angle de 45°, avec votre pied d'appel du côté de l'obstacle. Cela devrait vous mettre plus en confiance.

Une façon très simple de comprendre la mécanique du "planter de roue avant" en prenant de l'élan consiste à exécuter une transition en roue arrière suivie d'un endo sur un rebord de trottoir (mouvement de bascule sur la roue avant).

Quand vous avez acquis cet enchaînement, élancez-vous avec plus de vitesse sur le coup de pédale pour faire basculer le vélo encore plus vite et avec plus d'amplitude sur la roue avant, jusqu'à ce que la roue arrière se lève bien au-dessus du trottoir. Plus vous aurez d'élan, plus il vous sera facile d'envoyer vos épaules en avant et de basculer en appui sur la roue avant.


Obstacles arrondis ou en pente

trials riding tutorials Ne touchez pas au frein avant sur les obstacles arrondis.

Lorsque vous atteignez votre limite avec cette technique et que vous n'arrivez pas à poser la roue avant sur un appui horizontal (mais que vous arrivez seulement à poser la roue avant contre le flanc arrondi de l'obstacle ou sur une pente relevée), alors ne bloquez pas le frein avant à l'atterrissage mais repoussez simplement le vélo devant vous en utilisant l'appui roulant du pneu sur l'obstacle.

En bloquant la roue avant, vous risquez de ne plus pouvoir exécuter un transfert d'appuis. En prenant trop appui sur la roue avant, vous risqueriez de la repousser vers le bas (en arrière).

Au lieu de cela, faites un transfert d'appuis tout en roulant, sans toucher au frein avant. Cet appui "roulant" sur la roue avant vous permettra de monter assez haut sur l'obstacle pour assurer l'adhérence de votre roue arrière.



serious connection