TrashZen Trials riding tutorials: learn bike trials and improve your mtb riding skills.
Tutorials • Forum • Contact us • About • Disclaimer


TrashZen in English TrashZen en Francais


 
TribalZine

RushWay trials mechanics

Tout est dans la tête


Le vélo trial est un sport où le mental affecte énormément le pilotage.

Le plus dur: se concentrer pour simplifier son pilotage

trials riding tutorials

Avec une bonne préparation le mentale et beaucoup de concentration, les pilotes entrent dans une nouvelle dimension où la perfection existe et peut être ressentie. Cela s'ajoute aux choix stratégiques qu'ils peuvent faire en compétition.
Beaucoup de trialistes vous diront qu'au-delà de leur forme physique et de leur niveau d'expertise technique, ce qui les distingue vraiment les uns des autres et fera la différence en compétition est leur capacité à se concentrer et leur état d'esprit durant la compétition.

En fait, quelque-soit le sport qu'ils pratiquent, la plupart des athlètes professionnels sont très conscients de l'importance du mental. Se préparer mentalement peut vous aider à rester concentré pendant les situations difficiles tandis que les techniques de visualisation augmenteront votre assurance et votre efficacité sur les passages compliqués.

Entrez dans la zone
Même si vous ne roulez pas depuis longtemps, vous aurez remarqué que vos aptitudes sont très variables d'un jour à l'autre. Certains jours, votre pilotage est plus fluide, vous ressentez les mouvements de façon plus précise, vous les exécutez avec plus de facilité. Occasionnellement durant quelques secondes, tout semble parfaitement maîtrisé et sous contrôle, comme si votre vélo n'était qu'une extension de votre corps, directement sous votre contrôle cérébral.

Lors de ces occasions, vous êtes probablement entré dans "une zone mentale" sans le savoir, atteignant un état d'esprit qui vous permette de contrôler et coordonner vos mouvements de manière quasiment instinctive, comme vous pourriez les imaginer dans un déroulement parfait.
C'est une sensation très forte, rien d'ésotérique, mais un phénomène qui vaut vraiment la peine d'être analysé de l'intérieur.


Un état d'esprit zen

trials riding tutorials

Être dans "la zone", c'est atteindre l'état d'esprit zen qui vous donnera les meilleures sensations de contrôle en trial. Le but de la préparation mentale est de rechercher activement cet état de concentration absolue, puis de le maintenir le plus longtemps possible. Cela peut être pour la durée d'une compétition, en laissant complètement vos préoccupations de côté pour rouler au meilleur de vos capacités, ou simplement pour retrouver ces moments de flottement en pleine perfection, sur des lignes difficiles.

En entrant dans cette zone mentale, vous laissez votre subconscient prendre le dessus et coordonner pour vous les différentes techniques que vous avez répétées jusqu'à les parfaire. Cela libère votre esprit, si bien que vous pouvez entièrement vous concentrer sur votre parcours, la trajectoire que vous avez identifiée lors de la reconnaissance à pied, au lieu d'avoir à vous préoccuper de l'exécution des techniques dont vous aurez besoin.

Cette concentration vous permet de mettre de côté tout ce qui ne relève pas de votre pilotage, en écartant aussi de votre esprit les situations ou les évènements qui ne dépendent pas de vous et sur lesquels vous n'exercez aucune influence de toutes-façons. Cela vous laisse le champ libre pour donner tout ce que vous pouvez d'énergie et de précision aux mouvements que vous enchaînez. En fait, il s'agit de ne centrer votre attention que sur le présent et ce qui est en votre pouvoir pour atteindre votre but.

Vous ne devez voir que ce qui compte et ce qui peut vous être utile afin d'élever votre niveau de pilotage à la hauteur de vos attentes. Vous écartez enfin toutes les distractions et n'envisagez que les issues les plus positives. Une issue positive peut être l'exécution d'une technique que vous avez répétée maintes fois, que vous adapterez parfaitement au contexte, et dont vous avez encore une mémoire visuelle vivace.

Soyez exigeant avec vous-même et fixez vos objectifs le plus haut possible en vous y préparant mentalement à l'aide de séquences de visualisation, avant même d'être sur le vélo.


Visualiser et ressentir le mouvement parfait

trials riding tutorials
Cesar Cañas identifie les meilleures lignes et les visualise comme dans un film au ralenti.

Les techniques de visualisation et d'imagerie mentale peuvent vraiment augmenter la précision et la régularité de votre pilotage, en vous offrant des modèles, un ensemble de sensations et d'impressions mentales desquelles se rapprocher physiquement lorsque vous êtes sur le vélo. Bien sûr, cela n'est efficace que si vous maîtrisez déjà lesdites techniques de pilotage.

En effet, les vraies sensations, celles vécues lors de vos entraînements, sont à la base de l'imagerie mentale que vous pourrez utiliser pour visualiser et répéter ces techniques lors de moments de repos. Souvent, la réussite d'un mouvement tient à une fraction de seconde, lorsque la synchronisation de votre coup de pédale, de votre extension, votre accélération, coιncide avec une appréciation correcte de la distance, de l'obstacle.

Lorsque vous vous êtes entraîné avec succès sur une technique particulière, essayez de former une image mentale de cette fraction de seconde, quelque chose d'imaginaire qui combine la séquence entière des mouvements effectués ainsi que la perception physique que vous en avez lorsque le mouvement est réussi.

Cela peut inclure un cadre particulier ou l'image d'un obstacle de référence qui vous rassure, il faut y associer une sensation positive. Par la suite, lors d'un moment de relaxation, imaginez-vous en train d'exécuter la technique pour laquelle vous vous êtes entraîné.

Par la pensée, observez-vous en train d'exécuter un mouvement parfait et visualisez cette fraction de seconde au ralenti. L'imagerie mentale est unique à chacun, essayez d'identifier les images qui marchent pour vous, elles sont les clés qui vous permettront d'entrer dans "la zone". Une fois que vous avez constitué un ensemble d'images mentales ou d'abstractions avec lesquelles vous vous sentez bien, essayez de vous y tenir, cela vous aidera énormément lorsque vous roulerez à nouveau pour de vrai.


Répétition mentale

trials riding tutorials
Carles Diaz Codina revoit sa technique sur un vélo imaginaire.

En rejouant mentalement les techniques que vous avez acquises sur des obstacles familiers, là où vous les réussissez le mieux, vous pourrez en quelque sorte programmer votre esprit et votre corps pour qu'ils coιncident sur des mouvements parfaits.

À force de répétitions cérébrales, les visualisations renforcent les connections neuromusculaires correspondant aux techniques pratiquées, ainsi vous serez mieux connecté, un peu comme si vous intégriez physiquement et neurologiquement ces séquences de mouvements. Vous verrez que sur les prochaines sorties, vous serez plus efficace à l'entraînement, vous devriez vous sentir mieux préparé.

Vous pouvez utiliser cette forme de répétition mentale n'importe où, afin de revoir et corriger vos techniques, pendant un moment de relaxation ou juste avant de vous endormir (d'accord, à ce stade vous serez déjà accro au trial).

Suite à une blessure, l'imagerie mentale peut vous aider à maintenir votre niveau technique alors même que vous ne pouvez plus rouler. Imaginez-vous en train de progresser sur certains obstacles, restez positifs, cela accélérera votre récupération tout en maintenant votre moral au beau fixe. Concentrez-vous sur les expériences positives afin d'oublier petit-à-petit les mauvais passages ou les chutes, vous laissant l'esprit libre pour les situations les plus difficiles.

La préparation mentale influe non seulement sur l'aspect technique du sport, vous pouvez aussi la mettre à profit pour vous fixer des objectifs à plus long terme, en vous situant dans un scénario positif sur les compétitions et en augmentant votre appétit de vaincre. Bien utilisé, le mental est un atout précieux qui vous donnera de l'assurance.


Physiquement en phase avec votre esprit

trials riding tutorials
Kenny Belaey reconnaît une section à pieds tout en la parcourant mentalement.

Maintenant, retournons à la réalité, par exemple dans une section. Tandis que vous en faites la reconnaissance à pied, essayez d'identifier les meilleures trajectoires (les plus sûres, les plus rapides) en leur associant les techniques adéquates (les plus efficaces en fonction des prises d'élan, des obstacles).

Une fois que vous avez identifié ce que vous pensez être la meilleure approche, visualisez la scène. Imaginez-vous en train de parcourir la section en effectuant les techniques mentalement (comme si vous étiez filmé, avec toutes les transitions). Essayez de jouer les séquences en revoyant chaque transition comme un mouvement parfait, au ralenti.

trials riding tutorials
Kenny Belaey au guidon d'un vélo imaginaire.

Efforcez-vous de décomposer et de voir toutes les phases de chaque mouvement (par exemple un saut latéral avec arrivée sur la roue avant) avec la meilleure réalisation possible (en appui sur la roue avant exactement là où vous le voudriez, suivi d'un transfert) et essayez aussi d'imaginer quelles sensations vous devriez ressentir à ce moment-là, en vrai.

Parce que vous avez sans doute déjà effectué d'innombrables sauts latéraux, vous savez que vous en êtes capable, mais le fait de visualiser à nouveau la technique parfaite renforcera vos connections neuronales et augmentera davantage votre assurance et votre précision.

Une fois dans la section, alors que vous allez effectuer le saut latéral, donnez-vous à fond tout en vous laissant guider par votre subconscient. En fait, vous devez retrouver les sensations physiques associées au mouvement parfait que vous venez de répéter mentalement.


Adoptez un plan d'action positif

trials riding tutorials
Benito Ros repère la zone à pied.

La reconnaissance des sections à pied est le moment idéale pour établir un plan d'action que vous n'aurez plus qu'à suivre lorsque ce sera votre tour. Après avoir parcouru les sections à pied tout en franchissant les obstacles mentalement, les pilotes n'ont plus qu'à se lancer en suivant leurs tracés propres. C'est une façon de se conditionner pour enchaîner les mouvements sans avoir à réfléchir, en restant concentré tout le temps de la course sans laisser de place à l'incertitude.

Aussi étrange que cela puisse paraître, parlez-vous à vous-même et laissez une petite voix intérieure vous encourager. Félicitez-vous lorsque vous arrivez à bout d'un passage difficile et gardez ce passage comme un nouveau jalon dans votre progression. Essayez de graver en mémoire les sensations ressenties, et lors d'une prochaine sortie, fixez vos objectifs un cran plus loin dans la progression. Croyez en vous-même, mais attention à l'excès de confiance, car la confiance en soi ne compense pas le manque de compétences et d'entraînement.

Se défaire d'un blocage mental
Ne laissez pas un "blocage mental" vous arrêter. Un blocage mental est précisément l'opposé de l'imagerie mentale positive discutée précédemment. Le blocage mental provient d'une visualisation négative lors de laquelle vous ne voyez pas le mouvement se dérouler correctement, quand bien même vous vous êtes déjà entraîné sur des obstacles similaires. Dans ce cas, vous n'arrivez pas à vous convaincre que l'obstacle est à votre portée.

Concentrez-vous simplement sur la base de vos aptitudes, en faisant confiance à votre pilotage pour sortir les sections au mieux. Lorsque vous êtes confrontés à un obstacle ou un tracé que vous trouvez vraiment difficile, efforcez-vous de trouver une approche positive. Regardez l'obstacle sous différents angles, imaginez différentes techniques d'approche, évaluez l'élan disponible. Imaginez différents scénarios et retenez celui qui vous semble le plus réalisable...

Par exemple, si vous sortez constamment un pied pour assurer un saut latéral alors que vous êtes certain de pouvoir sauter assez haut, c'est probablement parce que vous n'arrivez pas à vous convaincre suffisamment que vous n'avez pas besoin de cet appui. Avant de sauter, promettez-vous de garder les pieds sur les pédales! Le manque de confiance en soi et ce genre de blocages sont souvent associés à de mauvais souvenirs, ou à des chutes récentes.

Efforcez-vous de changer votre perception de l'obstacle, regardez-le différemment, sans l'associer à vos tentatives manquées. Puis repartez sur de nouvelles bases, à neuf. Cela vous aidera à regagner confiance afin de donner le meilleur de vous-même. Revenir sur un obstacle qui vous posait problème et constater que vous pouvez maintenant le franchir sans hésitation: voilà une petite victoire personnelle bien méritée.


serious connection